Nouvelles technologies

Le robot chirurgical Da Vinci

Le robot chirurgical 4 bras Vinci Si deuxième génération a ouvert pour l’Hôpital européen Georges-Pompidou de nouvelles opportunités de développement de son activité chirurgicale.

Robot Vinci 4 bras

L’Hôpital européen Georges-Pompidou est précurseur en chirurgie robotique, il possède depuis plus de 10 ans un robot 3 bras utilisé par plusieurs spécialités chirurgicales.

La chirurgie robotique présente de nombreux avantages, aussi bien pour les patients que pour les professionnels. Les interventions réalisées avec un robot permettent une chirurgie mini-invasive précise avec un temps opératoire plus court, une diminution du risque de complication et une réduction de la durée d’hospitalisation. Pour le chirurgien, l’utilisation d’un robot permet une précision du geste inégalée grâce à des outils miniaturisés et à une vision en 3 dimensions.

Le nouveau robot 4 bras muni d’une double console, a permis à de nouvelles disciplines, dont la chirurgie cardiaque et vasculaire du Pr Jean-Noël Fabiani, de profiter de cette technologie.

Pour les disciplines qui déjà utilisaient le robot, de nouvelles opérations, impraticables jusque-là, sont désormais possibles.

Avec les techniques prometteuses de la chirurgie assistée par robot, l’Hôpital européen Georges-Pompidou continue à faire figure de précurseur dans ces technologies d’avenir.

La nouvelle Salle Interventionnelle au Bloc Opératoire (SIBO)

SIBO

Cette salle « hybride », située au sein des blocs opératoires du 3ème étage, est une salle d’intervention qui associe les caractéristiques d’une salle d’opération classique de chirurgie cardiaque et vasculaire à celle d’une salle de radiologie interventionnelle.

Cette combinaison permet de réaliser des procédures invasives sous imagerie en offrant aux patients des conditions de sécurité optimales.
En effet, cette salle doit non seulement s’adapter à des interventions mixtes, hybrides mais aussi dans certains cas, notamment en cas de complications, être transformée immédiatement en salle de chirurgie classique avec si nécessaire un appareil de circulation extra-corporelle.

De nombreuses interventions peuvent y être réalisées telles que :

  • les remplacements valvulaires aortiques par voie percutanée
  • les réparation percutanées de la valve mitrale
  • les fermetures de l’auricule gauche
  • les poses de prothèses aortiques abdominales et thoraciques par voie percutanée
  • les gestes interventionnels sur des patients porteurs de cardiopathie congénitale.

Fruit d’une réflexion menée par des équipes médicales et chirurgicales, elle a pour vocation de favoriser le travail en équipe et l’interface entre différentes spécialités.
Elle affirme la position de l’HEGP comme centre référent en pathologie cardio-vasculaire.