Hypertension artérielle (HTA)

Hypertension artérielle (HTA)

 

 
Chef de Service : Pr Michel AZIZIHypertension arterielle

L’HTA est l’élévation permanente des chiffres de la pression artérielle (« tension artérielle » ou TA) à 140/90 mmHg (14/9 cmHg) ou au delà. La TA normale est inférieure à 140/90 mmHg.

La TA varie en fonction de l’activité. Pour affirmer une HTA permanente, le médecin doit obtenir plusieurs mesures de TA au cours de plusieurs consultations, obtenir une auto-mesure (nous prêtons un appareil validé pour que le patient mesure sa TA à domicile pendant quelques jours), ou encore une mesure ambulatoire sur 24 h qui utilise un moniteur portable automatique.

L’HTA est le plus fréquent des facteurs de risque vasculaire : elle augmente le risque d’accident cardiaque, cérébral et rénal. Cette augmentation du risque est réversible par le traitement.
Certaines HTA résistent au traitement (on n’arrive pas à normaliser la TA). Une HTA résistante peut être le signe d’une maladie sous jacente des reins, des artères rénales ou des glandes surrénales, et l’on parle alors d’HTA secondaire. Beaucoup d’HTA secondaires ont un traitement spécifique qui s’adresse directement aux reins, aux artères rénales ou aux surrénales.

L’Unité d’HTA de l’HEGP est labellisée « Hypertension Excellence Center » par la Société Européenne d’HTA.


VIDÉO

Le Pr Michel Azizi, responsable de l’unité d’hypertension artérielle, à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, explique ce qu’est cette pathologie (AP-HP)