Facteurs de risque

Hypercholestérolémie

Se définit généralement par un taux de cholestérol à plus de 2,2 ou 2,4 g/L (gramme par litre) mais ce taux « normal » n’est pas le même pour tous les individus. Ainsi il est plus juste de considérer le cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol) dont le taux doit être inférieur à 1 g/L si vous avez déjà eu une maladie cardiovasculaire, inférieur à 1,3 g/L si vous avez peu de facteurs de risque, ou inférieur à 1,6 ou même 1,9 g/l si vous n’avez aucun facteur de risque. Seul votre médecin peut, avec vous, définir quel est le taux « normal » de cholestérol LDL qui vous correspond. Les moyens de faire baisser le cholestérol LDL sont le régime alimentaire et certains médicaments.

Hypertension artérielle

Se définit par des chiffres de tension à plus de 140/90 mmHg (millimètres de mercure) – à plusieurs reprises et au repos ou par un traitement anti-hypertenseur en cours.

HypoHDLémie

Se définit par un taux de cholestérol HDL (« bon » cholestérol) abaissé à moins de 0,4 g/L. Il s’agit du cholestérol protecteur, plus il est élevé, mieux c’est. Les moyens de le faire monter sont l’activité physique, l’amaigrissement en cas de surpoids, l’arrêt du tabac, et certains médicaments.

Diabète

Se définit par une élévation du sucre dans le sang (glycémie) à jeun à plus de 1,27 g/l à plusieurs reprises.Le diabète de l’adulte jeune (type I) se traite avec de l’insuline, le diabète de type II (dit diabète gras) se traite avec du régime, de l’activité physique et parfois des médicaments.

Tabac

Est considéré comme fumeur toute personne qui fume au moins 1 cigarette par jour depuis au moins 3 mois. Quelle que soit la quantité fumée, le tabac représente un facteur de risque majeur, proportionnel au nombre d’années de tabagisme.

Obésité

Le surpoids se définit par un index de masse corporelle supérieur à 25 kg/m² (kilogramme par mètre carré) et l’obésité par un IMC supérieur à 30 kg/m². Le surpoids et l’obésité sont responsables d’hypertension artérielle, de sucre et de graisses dans le sang, d’hypoHDLémie, et c’est surtout l’obésité ABDOMINALE qui constitue le risque (périmètre abdominal supérieur à 102 cm chez l’homme, 88 cm chez la femme).

Facteur génétique

L’hérédité cardiovasculaire, se définit comme indiqué dans la rubrique « votre famille ». Avoir des antécédents familiaux de mort subite, d’infarctus du myocarde (« attaque cardiaque ») ou d’accident vasculaire cérébral (« attaque cérébrale ») représente un facteur de risque non modifiable qui justifie d’être très vigilant sur les autres facteurs de risque.