Contre le diabète

Biguanides (metformine)

Exemples : metformine, Glucophage®, Stagid® (comprimés)

On trouve de la metformine sous forme combinée dans : Eucréas®, Janumet®, Komboglyze®, Glucovance®

  • Mode d’action : les biguanides diminuent la résistance des organes à l’insuline (particulièrement le foie), aidant ainsi l’insuline à réguler la glycémie
  • Indications : diabète de type 2 (parfois diabète de type 1)
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale sévère, anesthésie, scanners avec injections, hypoxie (manque d’oxygène), alcoolisme
  • Effets indésirables les plus fréquents : coliques, diarrhées

Il n’y a pas de risque d’hypoglycémie*

*hypoglycémie = baisse excessive de sucre dans le sang <0.60g/l (ou <3.5 mmol/l), nécessitant de consommer immédiatement trois sucres ou un petit verre de jus de fruit ou de soda NON light (150ml)

_______________________________________________________________________________________________

Sulfamides hypoglycémiant

Exemples : glibenclamide, gliclazide, glimépiride, glipizide, Amarel®, Daonil®, Diamicron®, Glibénèse® (comprimés)

On trouve un sulfamide sous forme combinée dans : Glucovance®

  • Mode d’action : les sulfamides agissent sur le pancréas pour stimuler la production d’insuline (effet de longue durée)
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale sévère
  • Effets indésirables les plus fréquents : hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Glinides

Exemples : répaglinide, Novonorm® (comprimés)

  • Mode d’action : les glinides agissent sur le pancréas pour stimuler la production d’insuline (effet de courte durée)
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : aucune
  • Effets indésirables les plus fréquents : hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Gliptines (inhibiteurs des DPP4)

Exemples : saxagliptine, sitagliptine, vildagliptine, Januvia®, Galvus®, Onglyza® (comprimés)

On trouve des gliptines sous forme combinée dans : Eucréas®, Janumet®, Komboglyze®

  • Mode d’action : les gliptines agissent sur une enzyme pour réguler les taux de plusieurs hormones (GLP1, insuline, glucagon)
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale sévère
  • Effets indésirables les plus fréquents : aucun

Il n’y a pas de risque d’hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Inhibiteurs des alpha-glucosidases

Exemples : acarbose, miglitol, Diastabol®, Glucor® (comprimés)

  • Mode d’action : les inhibiteurs des alpha-glucosidases diminuent la digestion des glucides (sucres) dans l’intestin
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale sévère ; maladies inflammatoires du gros intestin
  • Effets indésirables les plus fréquents : gaz, éructations, coliques

Il n’y a pas de risque d’hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Glucosuriques (inhibiteurs des SGLT2)

Exemples : encore non commercialisés en France (comprimés)

  • Mode d’action : les glucosuriques agissent sur les reins pour faire uriner du sucre
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale, patient à risque de déshydratation
  • Effets indésirables les plus fréquents : infections des organes génitaux, infections urinaires, chutes de tension, déshydratation

Il n’y a pas de risque d’hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Analogues du GLP1

Exemples : dulaglutide, exénatide, liraglutide, Byduréon®, Byetta®, Trulicity®, Victoza® (injections)

  • Mode d’action : les analogues du GLP1 agissent sur le pancréas pour stimuler la production d’insuline et diminuer celle de glucagon (hormone hyperglycémiante) ; ils ralentissent la digestion et peuvent diminuer l’appétit, permettant souvent une perte de poids
  • Indications : diabète de type 2
  • Contre-indications principales : insuffisance rénale sévère
  • Effets indésirables les plus fréquents : nausées, vomissement, troubles du transit

Il n’y a pas de risque d’hypoglycémie*

_______________________________________________________________________________________________

Insulines

Exemples (injections) :

  • insulines basales (« lentes ») = Abasaglar®, Lantus®, Lévemir® ; Insulatard NPH®, Insuman Basal®, Umuline NPH®
  • insulines prandiales (« rapides ») = Apidra®, Humalog®, Novorapid®
  • insulines mixtes (« lente » + « rapide ») = HumalogMix25®, HumalogMix50®, Novomix30®, Novomix50®, Novomix70® ; InsumanComb®
  • pompes à insuline

  • Mode d’action : les insulines complètent ou remplacent l’insuline insuffisamment produite par le pancréas
  • Indications : diabète de type 1, diabète de type 2
    L’insuline est le seul traitement utilisé en cas de grossesse chez une personne diabétique (les autres traitements sont arrêtés dès la découverte de la grossesse, parfois avant).
  • Contre-indications principales : aucune
  • Effets indésirables possibles les plus fréquents : hypoglycémie* ; prise de poids en l’absence d’alimentation équilibrée